Uncategorized

Certains exercices peuvent-ils être mauvais pour vous?

L’exercice peut être bon pour votre santé et votre bonheur, mais certains exercices peuvent-ils vraiment être mauvais pour vous? Notre chef de la physiologie, Jay Brewer enquête.
Des recherches récentes ont jeté tout ce que nous savions sur la façon dont nous réagissons à l’exercice en l’air. L’étude sur la famille du patrimoine indique que génétiquement certains d’entre nous sont des «répondeurs» et certains sont des «non-répondeurs», ce qui signifie que certains nous améliorerons notre santé avec une certaine quantité d’exercice, tandis que d’autres auront besoin de beaucoup plus d’exercice pour voir le même bénéfice.

Et la recherche va plus loin. Il souligne qu’environ 10 pour cent des personnes ont une réaction indésirable à l’exercice avec leur tension artérielle ou leur taux de cholestérol.

Bien que cette recherche pointe vers des différenciateurs génétiques, pourrait-il y avoir aussi un exercice si mauvais pour tout le monde?

Exercice d’aérobie
L’exercice aérobie fait correctement peut être vraiment bénéfique pour le corps, en stimulant votre humeur, en réduisant le risque de diabète et en améliorant votre taux de cholestérol pour ne citer que quelques avantages. Mais des recherches supplémentaires ont montré que de longues et fatigantes séances d’exercices aérobiques effectuées régulièrement augmentent en fait la quantité de molécules oxydantes nocives dans le corps. Une étude a révélé que le taux de dommages après une course de 42 km se poursuivait pendant une semaine entière, tandis qu’une étude canadienne a souligné que le nombre d’années d’entraînement passées, le nombre de marathons compétitifs et de marathons d’ultra-endurance (> 50 miles) terminés était lié au taux. d’épaississement valvulaire cardiaque (fibrose myocardique).

Ainsi, alors que l’exercice aérobie est un élément de base important dans votre programme de remise en forme, ces études indiquent que plus n’est pas mieux en ce qui concerne l’exercice et un entraînement aérobie intensif en particulier ne doit pas être effectué pendant de longues périodes au fil du temps. Si vous êtes un passionné, assurez-vous d’avoir des «pauses de saison» régulières.

Exercice de haute intensité
Le HIIT (High Intensity Interval Training), avec ses sessions courtes, peut avoir un impact positif sur votre santé. Mais d’autres entraînements de haute intensité sur de longues durées, comme la course en particulier, peuvent être dommageables. L’effort nécessaire pour propulser le corps en course à pied nécessite un énorme effort cardiovasculaire qui pousse généralement les individus près de leur fréquence cardiaque maximale. Courir régulièrement à une telle intensité entraîne une accumulation chronique de cortisol, l’hormone du stress, qui favorise la prise de poids autour de l’abdomen et supprime le système immunitaire. Les coureurs ne devraient exécuter une ou deux fois par semaine près du rythme de la course, en utilisant les autres séances pour la technique ou un entraînement de base aérobie plus lent.

Travail de base
La douleur au bas du dos est le principal type de douleur au dos au Royaume-Uni, suivie de la douleur au cou. La plupart ciblent ce que l’on appelle un «noyau» faible et se concentrent généralement sur le renforcement des muscles stabilisateurs plus profonds, en particulier l’abdomen transversal (qui est activé dans des exercices tels que la fameuse «planche»).

Les chercheurs ont noté que lorsque l’abdomen transverse est activé, le stabilisateur dorsal appelé multifidus l’est également. Cependant, d’autres études ont montré que même les muscles abdominaux pleinement fonctionnels ne travaillent qu’une petite quantité, 1 à 3% la plupart du temps. En fait, le simple fait de bouger plus est aussi bénéfique que d’effectuer un travail de base concentré et comporte des avantages supplémentaires tels qu’une augmentation de la combustion des calories, une augmentation des graisses utilisant des enzymes et une meilleure stabilité des articulations.

En outre, la plupart des gens progressent trop rapidement dans la «stabilité» du cœur vers la «force» centrale ou mélangent les deux concepts, ce qui entraîne une altération de l’activation du plancher pelvien lorsque les abdominaux supérieurs deviennent trop dominants.

Se mettre en forme, améliorer son physique et rester en bonne santé sont tous des objectifs sensés, mais ce que la recherche montre, c’est que la modération et la cohérence sont essentielles pour les atteindre à long terme et pour réduire les dommages potentiels résultant d’un effort excessif. Mais en fin de compte, il n’y a pas d’approche universelle, et obtenir des conseils qualifiés sur la façon d’atteindre vos objectifs sera le plus grand avantage.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close